Lire la suite

La pose en applique d’une fenêtre

La fenêtre fait parties des éléments qui contribuent à l’habillage et à l’éclairage de l’intérieur d’une habitation. Quel que soit le type de son matériau, une fenêtre peut se poser de différentes manières. En général, la pose dépend du système de construction. PVC, bois ou aluminium, découvrez comment réussir la pose en applique d’une fenêtre.

Qu’est ce qu’une pose en applique ?

La pose en applique consiste à poser la menuiserie contre le mur intérieur de la maçonnerie pendant que son dormant repose sur la partie débordante intérieure de l’appui. Cette pose est souvent appelée « pose en neuf ». En effet, il s’agit d’un type de pose qui s’applique souvent pour les maisons en nouvelle construction. Il se peut qu’une pose en applique s’effectue en rénovation à condition que la maçonnerie soit mise à nu et qu’une isolation intérieure est anticipée. Une pose en applique garantit l’obtention d’un maximum de surface vitrée et une finition parfaite.

Comment effectuer la pose en applique d’une fenêtre ?

Pour réussir correctement la pose en applique d’une fenêtre, il convient de respecter trois étapes.

  • 1ère étape : la vérification:
    • Afin de faciliter la pose en applique d’une fenêtre, il est recommandé d’être à deux, notamment lorsque la taille de la fenêtre est grande.
    • Il faut également effectuer l’opération dans une bonne température (soit entre 5 et 35 °C) et surtout à l’abri de la pluie.
    • La vérification des dimensions, des niveaux et de l’aplomb est aussi nécessaire. Pour cela, il faut d’abord mesurer la baie, les diagonales ainsi que l’appui.
    • Puis, vous devez contrôler le niveau, l’aplomb et la planéité des plans de pose avec un niveau à bulle.
  • 2ème étape : la fixation de la nouvelle fenêtre:
    • Commencez par l’assemblage des tapées d’isolation à l’extérieur du dormant à l’aide d’un vis et de mastic.
    • Puis, vissez les pattes de fixation au dormant au niveau des organes de rotation et de points de fermeture (il ne faut pas excéder 80 cm entre les pattes).
    • Ensuite, faites l’étanchéité sur l’appui de la maçonnerie avec une bande de mousse imprégnée et du mastic relevé sur la partie haute des tableaux de 10 cm. Notez que ce système d’étanchéité doit être associé à des cales d’assises de 5 mm minimum.
    • Après, ôtez la cale de transport située sous le dormant et déposez les ouvrants pour n’obtenir que de l’huisserie.
    • Placez maintenant la fenêtre contre le mur intérieur (il ne faut pas déposer les vantaux afin d’éviter toutes sortes de déformations vu que ceux-ci sont maintenus dans le dormant).
    • Contrôlez ensuite les niveaux, l’aplomb et les diagonales et avec un serre-joint, fixez les pattes de fixation dans le gros œuvre avec les vis et les chevilles fournies (le perçage doit se faire au minimum à une distance de 60 mm des arêtes de la maçonnerie).
    • Pour finir, réalisez l’étanchéité de l’ouvrage : à l’extérieur, appliquez un fond de joint mousse et mastic d’une largeur de 5 mm et terminez par un lissage avec les doigts entre les tapées et la maçonnerie.
  • 3ème étape : la finition et mise en service de la fenêtre: Vous avez fini la fixation ? Il ne vous reste plus qu’à achever la finition de la pose en applique et la mettre en service.
    • Commencez tout d’abord par la remise en place des battants de la fenêtre sur le bâtiment et contrôlez son fonctionnement d’ouverture ou de fermeture.
    • Continuez ensuite par le contrôle du bon fonctionnement des vantaux. Si besoin, faites le réglage de la fenêtre et graissez la quincaillerie pour assurer son bon fonctionnement.
    • Enfin, achevez par l’enlèvement des films de protection des profilés et le nettoyage de la nouvelle fenêtre.

Pour trouver d’autres équipements qui vous seront également utiles, vous pouvez consulter cette adresse.

Publié dansFenêtre
Copyright © 2016. Mister Menuiserie, le blog