Lire la suite

Tour d’horizon sur la motorisation à roues

La motorisation portail est une option très prisée du grand public de par ses nombreux atouts. Que ce soit pour un portail battant ou un portail coulissant, vous pouvez toujours le doter d’un moteur. Dans le cas du modèle à battants, de nombreuses solutions de motorisation sont possibles. Parmi celles-ci, le modèle le moins coûteux s’avère être la motorisation à roues.

Comment fonctionne une motorisation à roues ?

La motorisation à roues est adaptée aussi bien à un portail déjà existant que neuf. Elle le manœuvre à l’aide de roues qui permettent de l’ouvrir et de le fermer. À la fois simple et efficace, ce système convient parfaitement bien aux terrains en pente (avec une légère inclinaison). Équipées d’un détecteur électronique, les roues peuvent se déclencher grâce à une télécommande ou un autre dispositif de commande. Ainsi, vous n’aurez pas à sortir de votre véhicule pour l’ouverture de votre entrée, un simple appui sur ce système suffit.

Selon l’espace disponible, vous pouvez modifier le degré d’ouverture lors de son montage. Cet angle se situe d’ailleurs entre 90° et 120°. Contrairement à la motorisation enterrée, cet automatisme de portail demande un peu d’entretien. Aussi, vérifiez si ses roues ne présentent pas de graviers, de la boue ou d’autres éléments intrusifs. Et pour cause, la présence de ces éléments risque d’entrainer le dysfonctionnement du moteur. En plus de son abordabilité, ce type de motorisation est également très économique du fait de son caractère peu énergivore.

Automatisme à roues : quid de son installation ?

La mise en place d’un automatisme à roues peut s’opérer en toute facilité. En effet, vous n’avez qu’à fixer les roues ainsi que leur motorisation à l’extrémité de chaque vantail. Ce mécanisme se place un brin avant la béquille manuelle qui sert à la manœuvre d’un portail manuellement. De ce fait, il est important d’enlever l’ensemble des dispositifs de fermeture manuelle.

Avant de procéder à la pose de la motorisation à roues, il faut bien penser à contrôler l’état des gonds. Il va sans dire que le portail doit être en mesure de s’ouvrir sans difficulté et avec délicatesse. De même, il est essentiel de bien vérifier les butées d’ouverture et de fermeture pour s’assurer du bon fonctionnement du portail.

À l’inverse d’une motorisation à bras articulés, cet automatisme requiert moins de place. Pour son alimentation, vous n’avez nullement besoin d’une arrivée de 220 volts. Il peut effectivement fonctionner avec 12 ou 24 volts, ce qui vous offre la possibilité de l’équiper d’une alimentation solaire.

Publié dansMotorisation de portail

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016. Mister Menuiserie, le blog