Lire la suite

Installation verrière intérieure : les étapes indispensables

Une verrière intérieure a connu un fort succès depuis un certain temps. Il n’y a rien de surprenant étant donné qu’elle bénéficie d’innombrables avantages indéniables, notamment en matière d’esthétisme. C’est la meilleure option pour séparer une cuisine  d’un séjour, ou bien  tout en conservant une bonne luminosité. Pour réaliser plus d’économie, vous avez envisagé de vous lancer vous-même dans son installation. Afin d’éviter les surprises désagréables, notez que quelques étapes sont à prendre en considération. Découvrez ainsi sur cet article les étapes indispensables pour l’installation d’une verrière intérieure.

1ère étape : fixer le châssis de la verrière

Vous venez juste d’acquérir votre verrière intérieure ? C’est parfait ! Cela reste un excellent choix. Pour faire plus d’économie, bon nombre de personnes décident de mettre en place elles-mêmes cette installation. Si cela vous tente, notez que quelques étapes sont à suivre. La première étape consiste à fixer le châssis en métal de la verrière.

Généralement, le châssis livré est prépercé, ce qui vous évitera de réaliser des trous pour la fixation. Il est à noter que le type de chevilles et vis varient selon la nature de matériau qui compose votre support. Que ce soit pour un support en béton, en brique, en parpaing, en plâtre ou encore en bois, vous n’avez qu’à servir de chevilles et ainsi que de vis adaptées. Si le châssis n’est pas prépercé, vous devrez percer les trous de fixation. Pensez, cependant, à perforer à l’intérieur du cadre tous les 30 à 40 cm environ.

2e étape : équiper le châssis

Une fois que la base de votre verrière intérieure est bien fixée, il est maintenant temps de l’équiper. Pour ce faire, vous allez avoir besoin des vis  plus courtes ainsi que de parclose qui sont utile pour visser les équipements dans les trous préexistants du châssis. Il est par la suite indispensable de coller le joint adhésif sur chaque montant et autour de chaque travée. Ce joint autocollant doit être ainsi mis en place sur l’extrémité du montant et appliqué que toute la longueur. Dès que ce joint arrive au bout du montant, pensez à le couper avec une paire de ciseaux. Cette opération est à répéter sur chacune des parcloses. Si nous conseillons d’opter pour un joint autocollant, c’est que celui-ci va permettre de bloquer excellemment le vitrage et le tout démonter facilement en cas de besoin. Vous ne rencontrerez alors aucun problème si vous souhaitez remplacer une vitre.

Dès que le joint est collé, c’est le moment de clipser sur la partie supérieure du montant les parcloses. La finition de cette dernière étape consiste à placer les cales de vitrage à l’intérieur du châssis. Il vous faudra 2 pour chaque vitrage.

3e étape : mettre en place le vitrage

La mise en place d’un vitrage consiste à la dernière ligne droite pour une installation bien réussie d’une verrière intérieure. Pour ce faire, poser les vitres entre les joints et la parclose sur la partie supérieure. Notez bien que vous devrez les poser avec précision sur les 2 cales en bois. Ensuite, plaquez le vitrage contre le joint adhésif pour le fixer, et pousser par la suite les cales dans le fond du châssis par le biais d’un tournevis. Enfin, il reste toujours prudent de vérifier votre œuvre. N’oubliez surtout pas de visser les vis seulement sur le montant gauche.

Publié dansNon classifié(e)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016. Mister Menuiserie, le blog