Lire la suite

Conseils pour bien réussir la pose d’un portail battant

Vous envisagez d’opter pour un portail battant afin de sublimer votre entrée ? Vous souhaitez sortir le talent de bricoleur qui est en vous ? Vous envisagez de vous lancer vous-même dans l’installation de votre portail ? Sachez que la pose d’un portail battant nécessite certains préparatifs afin d’éviter les mauvaises surprises.  Découvrez ainsi quelques conseils pour réussir la pose d’un portail battant.

Choisir le type de pose du portail battant.

La mise en place d’un portail battant nécessite une grande rigueur. Effectivement, c’est le matériel le plus utilisé de votre quotidien. Donc, son installation ne doit pas se faire au hasard. Avant de vous lancer dans sa mise en place, sachez que le type de pose d’un portail battant varie en fonction de votre modèle de celui-ci ainsi que la configuration de votre terrain. Il existe en effet 2 façons d’installation différentes :

  • La pose en tableau : ce type constitue la mise en place la plus classique. Cela consiste à sceller les fixations du portail au centre de chaque portail.
  • La pose en applique : connue également sous le nom de pose « en affleurement », les fixations du portail se clouent au coin intérieur des piliers.

Préparer les fixations du portail

Faut-il encore vous rappeler que la durée de vie de votre portail sera garantie par la solidité de sa fixation ? Pour éviter tout désagrément,  il reste toujours important de prendre avec précision toutes les mesures utiles pendant les installations. L’étape à ne pas rater pour réussir la pose d’un portail battant consiste à repérer l’ensemble des côtes et des niveaux de la structure d’accueil : le seuil, les piliers ainsi que le terrain.

Rassurez-vous que l’écartement entre les deux piliers doit être supérieur de 35 mm. Ensuite, il est nécessaire de reporter l’emplacement des fixations du système d’ouverture sur les piliers  en toujours ayant vérifié l’écartement des gonds. Il est à noter qu’une « garde au sol » de 20 à 25 mm reste obligatoire pendant la fixation des gonds hauts et bas. C’est ce qui va permettre aux eaux de pluie de circuler sans les moindres problèmes.

Installer les vantaux

Les modèles à 2 vantaux, les plus prisés sur le marché possèdent une largeur variant entre 2, 50 et 4 m. Pour son installation, la mesure adéquate des piliers ou murs de clôture doivent dépasser la hauteur du portail. Il est toujours important d’ajuster l’écartement des vantaux grâce à des cales de 5 à 10 mm. Notez que ces dernières doivent posséder une épaisseur égale à celle de la garde au sol. Dès que le portail sera installé, n’oubliez pas de vérifier les points de fixations et de les ajuster dans le cas où elles ne correspondaient pas. Connaissez que les vantaux sont à visser si vous ne rencontrerez pas de pentures sur l’emplacement du portail.

Fixer les gonds

La dernière étape pour la pose d’un portail battant est de sceller les vantaux. Pour une fixation entièrement réussie, notez qu’il reste essentiel de toujours humidifier les cavités avant d’introduire les pattes de scellement. Bien entendu, la mise en place d’éclats de briques et de cailloux est également importante pour le calage qui pourra être enlevé  au bout de 2 à 3 jours.

Publié dansDivers

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016. Mister Menuiserie, le blog